« Interior ‘s Japan », exposition photographique de Philippe Charlot

ob_fd8113_affiche-interiors-japan-philippe-charl

Après  « Interior’s Memories », titre de la première exposition photographique de Philippe Charlot, présentée à la galerie Deux6, « Interior’s Japan », la suite logique d’un thème choisi par le photographe : les intérieurs, le cadre, les personnages.  Aujourd’hui, il se déplace et pose son appareil au Japon.

Sélectionné par le Salon d’Automne, avec une image de la première série, les cinq clichés sont, à cette occasion, exposés à la galerie Deux6, du 16 octobre au 3 novembre 2018.

La photographie a toujours fait partie de la vie professionnelle de Philippe Charlot. Il commence une carrière de consultant pour la presse, notamment chez Mondadori. Journaliste, il collabore à différents magazines. Son approche de la photographie reste de la commande publicitaire.

Puis, il se lance dans des travaux artistiques personnels et crée sa propre société photographique.
« Interior’s Memories » est une série composée de 25 clichés, encadrés pour l’occasion. Philippe Charlot plante le décor dans des chambres d’hôtel et des palaces parisiens. Les intérieurs sont signés Jacques Garcia ou Jean Louis Deniot.
Ses photographies en couleur sont pensées, Philippe choisit son angle de prise de vue. Il utilise le décor comme toile de fond. Le spectateur peut alors tout imaginer. Il y a la notion de souvenir mélangée à la notion de passage, de lieu neutre et clos.
La couleur donne à l’image plus de vérité et de profondeur. L’ambiance est contemporaine, les meubles élégants. Le photographe nous plonge dans un univers onirique et mystérieux.

 

La nouvelle série, « Interior’s Japan », est en pleine évolution. Poussé par l’envie de faire vivre ce projet, Philippe a conservé le même esprit, le huis clos.

Les chambres d’hôtel sont une source d’inspiration. Il y a d’abord le côté clos du lieu. La nouveauté a un aspect fascinant, merveilleux, attirant. Le photographe est sensible à l’espace, au volume.

Le chapitre s’ouvre aujourd’hui sur un décor différent. Il sort du cadre et place les personnages dans la rue, dans le métro.

La série est un ancrage dans la culture japonaise. Pays mystérieux, le Japon offre une large palette de couleurs, de décors variés et un lien culturel différent  avec les intérieurs.

Le photographe a exploré le monde de l’Ukiyo-e, image du monde flottant, mouvement de peinture populaire au Japon. Ces estampes japonaises  l’ont inspiré, notamment les personnages, tels que les guerriers, les femmes, les samurais, intégrés aujourd’hui dans les visuels. Lieux insolites, les capsules hôtel au Japon, le métro de Tokyo, Philippe Charlot va plus loin dans sa démarche artistique.

Ce chapitre est  plus poétique, plus léger. On s’approche de l’expérience plasticienne. Amorcer le deuxième chapitre, ouvre d’autres horizons à l’artiste. La nature des personnages que Philippe a intégré à évoluer, ainsi que la technique. Que nous réserve le chapitre 3 ?

« Interior’s Japan »

Philippe Charlot

Exposition des œuvres du 16 octobre au  3 novembre 2018

Galerie Deux6

66 avenue de la Bourdonnais, 75007 Paris

www.deux6.com

http://www.philippecharlot.com

1 (1).jpg

20181018_134252

 

Publicités


Catégories :Culture, Photographie

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :